In the nervous light

28.12.05

J'avais décidé d'importuner : Il y avait tout pour (com)plaire.
Sang, chair, et même l'hypocrisie s'y est prêtée.
Mais l'impossibilité d'un. Me comble de vide.
J'aurais presque pû annoncer le décor, projecteurs carbonisés et cloques d'infortunes partout sur mes doigts d'effets.
J'aurais bien aimé y mettre diamants, carats courroucés et meme quelques teintes pour aller avec mes bosses.
Mais il/elle n'a donc daigné lever le regard.

J'ai des trous dans les manches balayeuses des troncs dans les oreilles mais le son s'émane toujours, et tout cela voudrait donc dire que.
Hier, j'ai regardé crevardes s'éterniser sur ma chaise.
Tissu abrupte colle à ma peau et s'y laisse flamber seul.
Je n'ai donc aucune envie.
Je n'ai donc aucune envie.
Je n'ai donc aucune vie.

"Elysian fields - Cities will fall"

Posté par Sucr _ à 19:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]